Entre ténèbres et lumières

DSC_1954

direction Franck-Emmanuel Comte

4

Allegri à Rome, Hasse à Venise et Zelenka à Dresde, trois compositeurs appartenant à trois générations différentes composent chacun leur propre version du psaume 50.

Laurence

Laurence Aisene, présidente du Festival des Voix Sacrées présente le dernier concert de l'édition 2008 du Festival des Voix Sacrées qui se clôturera par une conférence à quatre voix sur le thème du pardon et de la réconciliation.

12

Interprétation étonnante, magnifique, le public a pu apprécier

la qualité de ce concert donné

dans l'église Sainte Ségolène de Metz

Photos Philippe Hoch

Au-delà de la puissante symbolique du texte, on retrouve dans la coeur de chacune des partitions la même économie de moyens, le même équilibre et la poignante expressivité que le Siècle Baroque s'est plu à donner à ses Miserere.

Sans_titre_1_copie

Marina Venant, soprano

Quelques-unes des belles voix

de cet ensemble remarquable

10

Pour retrouver Le Concert de l'Hostel Dieu de Lyon

c'est ici

header

Photos Laurence Aisene

Pour retrouver l'article de Georges Masson

paru dans le Républicain Lorrain

un clic sur

Le_Républicain_Lorrain_29_octobre_2008

"Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone " : ainsi pourrait se résumer la somptueuse conclusion du Festival des Voix Sacrées. Le temps d’une soirée, les Poèmes Saturniens de Verlaine caressent la virtuosité et la finesse du timbre des Chœurs du concert de l’Hostel Dieu de Lyon dirigés par l’éminent Franck Emmanuel Comte.

bandeau

actum_lange

Pour lire la suite un clic sur

http://www.melting-actu.com/article-23982087.html